Isis - Artefacts égyptiens de F1ADC

Aller au contenu

Menu principal

Isis

Isis est représentée en femme souvent ailée, coiffée du signe hiéroglyphique servant à écrire son nom. Elle est associée au dieu Osiris et au dieu fils Horus.
Elle est la fille de Geb et de Nout, la soeur d'Osiris, de Seth et de Nephtys.
Son lieu de culte principal était à Philae mais elle fut vénérée dans toute l'Egypte et même au-delà sous les dynasties ptolémaïque et romaine.
C'est une déesse universelle aux fonctions multiples qui agit dans tous les domaines, aussi bien dans le monde des vivants que dans l'au-delà.

Le seul texte nous relatant en détail la légende d'Isis et d'Osiris est le récit de Plutarque (1er siècle ap. JC) : Osiris est l'aîné des enfants de Geb et de Nout et, par son père,
il hérite de la royauté terrestre. En tant que roi civilisateur, il enseigne aux hommes l'agriculture, il leur donne des lois, bref leur apporte la civilisation.
Son frère Seth en conçoit de la jalousie et projette de l'assassiner. Il invite donc Osiris à un banquet où se trouvent 42 convives, ses complices. Pendant le festin Seth apporte un sarcophage et le promet en cadeau à celui qui le remplirait parfaitement en s'y allongeant. Tous essayent sans succès. Osiris s'y étend et le remplit exactement.
Les convives s'élancent alors sur le coffre, les cellent et le jettent dans le Nil. Isis s'en va alors chercher son époux. Elle le retrouve dans le port de Byblos.
Elle revient en Egypte avec son corps et le cache dans le delta du Nil. Là, elle parvient à concevoir de son défunt mari le petit Horus qui naît et grandit dans le plus grand secret.
Mais Seth découvre le cadavre d'Osiris, et de rage le découpe en morceaux qu'il éparpille à travers toute l'Egypte. Aidée par sa soeur Nephtys, Isis reprend sa quête.
Avec Anubis, elle reconstitue le corps et l'entoure de bandelettes, créant ainsi la 1ère momie.
Thot lui rend la vie, mais sous une nouvelle forme d'existence puisque, désormais, Osiris règne sur l'au-delà.

Une autre légende tardive présente une facette moins sympathique d'Isis :
Magicienne, elle serait parvenue par ruse à faire dévoiler à Rê, devenu agé et faible, son nom secret afin de lui usurper son pouvoir.

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu