Rê - Artefacts égyptiens de F1ADC

Aller au contenu

Menu principal

Rê est représenté en homme, parfois à tête de faucon, coiffé du disque solaire. En tant que démiurge solitaire il n'est associé à aucune déesse.
Son lieu de culte principal était à Héliopolis, mais son importance fut telle que son culte se répandit dans tout le pays sous diverses formes.

Dès l'Ancien Empire, les pharaons enrichirent leur titulature royale d'un nom supplémentaire : celui de "fils de Rê". Les différents clergés se réclamèrent aussi de Rê
en l'associant à leurs dieux : Sobek-Rê, Amon-Rê, Khnoum-Rê…pour renforcer leurs propres cultes.

Dans la cosmogonie d'Héliopolis, la création du monde était attribuée au dieu solaire : ce dieu apparait sous une triple identité qui porte le nom de Rê-Atoum-Khépri.
Le matin il est Khépri, le soleil levant. A midi il est Rê, le soleil à son zenith. Le soir il est Atoum, le soleil couchant. Ainsi le matin Rê se lève à l'orient et s'installe
dans sa "barque du jour", parcourant les 12 heures diurnes pour arriver le soir à l'occident. Là il monte dans sa "barque de la nuit" parcourant les 12 heures nocturnes
en éclairant les régions de l'au-delà. Puis il réapparait à l'aube pour recommencer un nouveau cycle.

Il engendra seul un premier couple de dieux : Shou (le souffle vital qui donne la lumière) et Tefnout (la chaleur) qui incarnent son rayonnement. Selon la légende, ses radiations
étaient personnifiées par "son oeil", incarné par la déesse Sekhmet. Celle-ci était chargée d'anéantir les ennemis de son père en propageant les épidémies, les maladies et la mort. D'autres légendes le présentent âgé et faible. Ainsi Isis (en tant que magicienne) serait parvenue par ruse à lui faire dévoiler son nom secret afin de lui usurper son pouvoir.

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu